Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Coin Livresque

Mon Coin Livresque

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux." Jules Renard


"Le Confident" Hélène Grémillon

Publié par Moncoinlivresque sur 23 Octobre 2014, 15:36pm

Catégories : #Romans

"Le Confident" Hélène Grémillon

Paru aux éditions Folio

(311 pages)

 

Quatrième de couverture : Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d’abord à une erreur mais les lettres continuent d’arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu’elle n’est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme. Dans ce premier roman sur fond de Seconde Guerre mondiale, Hélène Grémillon mêle de main de maître récit historique et suspens psychologique. Le confident a obtenu cinq prix littéraires et été traduit en dix-huit langues.

(Lecture : du 6 au 9 Octobre 2014)

Mon avis :

La narratrice, Camille, une jeune éditrice qui vient de perdre sa mère brutalement, reçoit plusieurs lettres de condoléances. Mais une de ces lettres attire son attention. La lettre est épaisse, il n'y a pas d'indication sur le destinataire et plus étrange encore, cette lettre parle d'une femme, Annie qu'elle ne connaît pas. Puis une autre lettre arrive dans sa boîte aux lettres, relatant les histoires d'amour contrariées de cette Annie et d'un certains Louis, sur font de Seconde Guerre Mondiale. Ce flot de lettres étranges semblent être sans fin. Camille se met rapidement en tête que tout ceci n'est en réalité qu'une mise en scène de la part d'un quelconque auteur désireux de se faire publier et qui aurait trouvé ce moyen plutôt original d'éveiller chez elle un soupçon d'intérêt. Mais bientôt le contenu des lettres, l'amène vers une autre voie : sa propre histoire. L'histoire de ces personnes devient de moins en moins fictive et des coïncidences qui n'en sont peut être pas commencent à intriguer la jeune femme. Elle décide de chercher des indices dans tous ces courriers afin de trouver la moindre chose, aussi insignifiante soit-elle, qui lui permettrait de contacter l'auteur de ces lettres et de pouvoir en apprendre d'avantage sur la raison de ces lettres. Mais ces réponses pourraient bien changer le cours de sa vie...

Cette histoire se déroule en 1975 à Paris en ce qui concerne Camille. Pour ce qui est de l'histoire de Louis et d'Annie, il faut remonter bien des années avant, dans un petit village nommée "N.". J'ai été intriguée moi-même par ces personnages, cette histoire qui ne semblait avoir aucun lien avec celle de Camille. Mais avec ce livre, j'ai été de surprises en surprises et je suis encore sous le charme. En lisant la 4ème de couverture je me doutais que ce livre allait me plaire, mais ne connaissant pas l'auteur, j'appréhendais le style d'écriture. Or j'avoue avoir été complètement séduite, tant par l'histoire que par la plume d'Hélène Grémillon.

L'auteur arrive avec brio à nous dépeindre les histoires d'amour contrariés de plusieurs personnages. Amour, passion, mensonges, trahisons, déception, haine, malentendus et quiprocos...tout est là pour nous attrapper au vol et ne plus nous lâcher.
La douceur de certains passages, la force et la dureté de certains autres donnent du mordant à ce roman.

J'ai particulièrement apprécié que les lettres de Louis ne nous soient pas narrées par Camille mais que Louis en devienne le narrateur presque exclusif. En effet, Hélène Grémillon a eu une brillante idée puisqu'à chaque fois que c'est Louis qui "parle", donc que nous lisons une lettre reçue par Camille et expédiée par Louis, la police de caractère change et nous passons à un nouveau chapitre. De cette manière aucun quiprocos possible. Nous savons qui raconte l'histoire et à quelle époque nous nous situons.

J'ai aimé les personnages en sachant bien évidemment que tout est une question de nuances et que personne n'est ou tout bon ou tout mauvais.

Fragiles à leur manière, entiers, chacun d'entre eux à leur façon porte une blessure difficile à panser. 

Camille est une jeune femme attachante, un peu perdue depuis la mort soudaine de sa mère. Annie quant à elle est très jeune, naïve, insouciante et Louis...follement amoureux d' Annie depuis toujours mais terriblement naïf lui aussi. Leur histoire est troublante, attachante...Je n'ai pas ressenti de longueurs à la lecture des lettres et j'ai pris plaisir à les lire.

Le récit est clair, on ne se perd jamais.

Je ne regrette qu'une seule chose, je pense que l'auteur aurait pu parler un peu plus de Camille. Il est vrai qu'on ne s'attarde pas réellement sur elle, sur sa vie, sur ses propres démons. Nous survolons un peu ce personnage qui est pourtant très important et auquel un peu plus de substance aurait pu être apportée.

Le thème de Seconde Guerre Mondiale en fond est également survolé, il n'est qu'en fond, très légèrement évoqué dans certains passages de l'histoire et aurait pu être quelque peu étoffé.

Mis à part cela, la lecture est fluide. Encore une fois, je me suis retrouvée hâpée par ce roman...l'empressement au bout de mes doigts me faisant tourner chaque page plus vite que la précédente.

Retournements de situation, évènements marquants, tendresse, trahisons, tromperies, mensonges, rythment cette histoire et la rende tout simplement magique à lire tant la psychologie des personnages est mise à rude épreuve.

Je recommande cette lecture car c'est mon premier coup de coeur de ce mois d' Octobre.

 

Extrait :

"Ce n'était pas possible, l'erreur persistait. Il fallait que je retrouve ce type pour lui dire qu'il se trompait de destinataire. Mais je n'avais aucun moyen de remonter jusqu'à lui, je ne pouvais pas lui renvoyer ses lettres, il navait pas noté d'adresse sur l'enveloppe. Il n'y avait même pas de signature, il parlait d'un "Louis" d'accord, mais "Louis" comment ? Page 33

Ma note : 10/10 COUP DE COEUR

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents